Return to site

expression de la colere, cancer de l'ESTOMAC ET BERNARD TAPIE

· Cancer,Relax,Amour,colere,meditation

Avertissement : les articles sont publiés à titre purement informatif et ne peuvent être considérés comme des conseils médicaux personnalisés. Il est fortement recommandé au lecteur de consulter son médecin pour toute question relative à sa santé. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinées à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La maladie de Bernard Tapie a fait beaucoup de bruit ces dernières semaines et beaucoup m’ont demandé mon avis. En tant que Marseillais ayant passé de bons moment au stade vélodrome (OM) je partage ici un point de vue sur la “maladie” de l’ancien dirigeant de l'OM et vainqueur de la League des champions en 1993.

D’abord je suis tombé sur un article qui m’a surpris, puisque rédigé par un médecin, le Dr Eric Du Perret, qui déclare que “le rôle du stress dans le déclenchement du cancer de l’estomac est une cause bien connue des médecins”. Je partage évidement ce point de vue.

Cela n’a pas toujours été le cas, surtout venant des "sommités médicales" :

Rappel :”Siddhartha Mukherjee, sommité médicale américaine : « Ceux qui propagent ce genre d’idées sont des charlatans, qu’ils arrêtent de culpabiliser les patients ! » Ce jugement lapidaire illustre encore une fois la méfiance de la plupart des médecins envers la psychologie”

Mais revenons à l’article du Dr Du Perret :

"Bernard Tapie se bat contre un cancer de l’estomac pour lequel il a reçu une chimiothérapie au sein du service d'oncologie de l'hôpital Saint-Louis. Une prise en charge classique pour cette forme de cancer, comme le précise l'Institut national du Cancer (INCA), le traitement médicamenteux est indiqué dans les formes « localement avancées » avant ou après l'intervention chirurgicale.

3 % des cancers en France

Le cancer de l'estomac touche souvent des hommes correspondant au profil de Bernard Tapie. Deux tiers des patients diagnostiqués sont de sexe masculin, et généralement âgés de plus de 50 ans. Chaque année, 6 550 nouveaux cas sont diagnostiqués. Cela représente 3 % des nouveaux diagnostics de cancer en France. Le taux de mortalité a fortement chuté mais le pronostic reste relativement mauvais si des métastases se sont formées.

Le stress responsable ?

« Pourquoi j'ai une tumeur aussi grave à l'estomac, alors qu'en général ce sont les gens qui boivent bien, qui fument bien, qui bouffent bien ? Il m'a dit : Vous avez entendu parler de se faire du mauvais sang ? Et vous savez ce que c'est de se faire de la bile ? Ben voilà. Vous avez compris pourquoi vous avez un cancer. » « Les dernières années les médias ont été assez durs » , « j'ai été martyrisé pendant cinq ans. Ils veulent profiter de ce moment où je suis très affaibli pour me porter l'estocade »

Bernard Tapie avec la franchise de ton qui est habituelle chez lui, et son sens de la synthèse a éliminé les causes habituelles de ce cancer : Alcool tabac une alimentation trop riche en produits salés et pauvre en légumes et fruits frais, des antécédents de cancer du même type dans la famille… En revanche l’inflammation chronique de l’estomac est un grand facteur favorisant. En particulier les effets gastriques du stress. Bernard Tapie en fait la principale cause de la maladie grave qui le touche. Sans que cela ne puisse être prouvé, c’est certainement une des explications les plus plausibles, que ne réfutent pas, d’ailleurs, les spécialistes consultés." (Fin de la citation de l'article)

Justement comment le stress psychologique peut il déclencher un cancer de l’estomac ?

Il entraîne une inflammation chronique oui mais pas que.

Cours de biologie accéléré :

Au niveau de l’estomac c’est le système parasympathique (nerf vague) qui transmet le « stress psychologique » aux cellules. Je précise ici que le terme stress psychologique est bien vague et que je préfère de loin parler d'émotions réprimées. Car une émotion exprimée ne stress plus.

Ainsi le stress psychologique, transmis via le nerf vague, augmente la production d'acide chlorhydrique favorisant le développement de l’ulcère de l'estomac (Ellard, 1990). Et cela même en l'absence d'infection à Helicobacter pylori ou de la prise anti-inflammatoire non stéroïdien (Hanauer, 2015)

D’après les chercheurs le nerf vague à un rôle central dans le développement du cancer de l'estomac : "Le nerf vague régule le développement de cellules souches gastrique et favorise la tumorogénèse gastrique ».« L’innervation vagale est nécessaire à la tumorogénèse gastrique ». Inversement l'ablation du nerf vague (ou dénervation vagale) supprime la tumorogenèse gastrique : «La dénervation chirurgicale ou pharmacologique de l'estomac (vagotomie troncale bilatérale ou unilatéral, ou l'injection locale de toxine botulique de type A) réduit de façon marqué l'incidence et la progression du cancer de l'estomac chez la souris. La suppression tumorale induite par la dénervation est associée à l'inhibition de la voie de signalisation Wnt et à la suppression de la multiplication des cellules souches du cancer. La toxine botulique A a permis de bloquer l'influx nerveux dans le cancer de l'estomac et fait désormais figure de thérapie anti-cancéreuse prometteuse » (Zhao, 2014).

Voici un schéma fait à la volée pour simplifier :

SI LE STRESS EST RESPONSABLE NE FAUDRAIT IL PAS LE TRAITER EN PRIORITE ?

Attendu qu'aucun problème n'a jamais été réglé en s'abstenant de traiter la cause, le traitement du stress psychologique est une priorité.

Un moyen naturel de “sectionner” le nerf vague serait de libérer, d'exprimer, les émotions réprimées (stress ou poids qui «pèse sur l'estomac ») comme la colère, la rage d’avoir été traité aussi durement par les médias, martyrisé pendant 5 ans, et maintenant que je suis à terre ils veulent porter l’estocade”.

Ce traitement de “chirurgie émotionnelle” sera capable stopper l’activation du nerf vague et de stopper définitivement la multiplication des cellules souches du cancer de l'estomac. Cellules “racines” du cancer et sur lesquelles le traitement conventionnel n’a aucun sinon peu d’effet (cf cet article).

Dans l’article on peut lire aussi que Bernard Tapie est “Un malade habitué à se battre”

On ne peut pas espérer guérir définitivement une maladie en utilisant le même état d’esprit que celui qui l’a crée : se battre contre les médias, les banques, et enfin le cancer...

La colère réprimée est la vrai cause du cancer (même si on ne peut pas le prouver) et une attitude de combat ne ferait que renforcer la cause.

L'attitude "gagnante" est la libération de la colère qui permet de retrouver la paix, ce qui désactivera le nerf vague et stoppera la multiplication des cellules souches du cancer.

En témoigne une étude de l'Université de Stanford qui montre un doublement (au minimum, certaines vivent 8 ans d'autres plus) de la survie chez les femmes ayant un cancer du sein qui suivent un programme d'expression de la colère (ref)

Cette paix intérieure sera obtenue en s'entourant de médecins, psychologues, ou autres spécialistes de la libération des émotions qui utilisent des outils de psychologie moderne, énergétiques, comme l’EFT, l’hypnose, la méditation, l’EMDR etc…et une pratique régulière du patient.

Je souhaite de tout coeur à Bernard Tapie de retrouver la paix intérieure.

Dr Julien Drouin

Facebook

Twitter

Tous les articles du Dr Drouin cliquez ici

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly