Return to site

LE POUVOIR ANTICANCER DU GINGEMBRE

· Cancer,Alimentation

Voici la traduction d'un étude parue dans la revue Oncotarget (sept 2017) qui montre pour la première fois les effets "anticancer" et "antimétastases" du gingembre in vivo.

"L'utilisation de produits naturels non toxiques pour le traitement de diverses pathologies, y compris le cancer, suscite un intérêt croissant. En particulier, il a été démontré que les constituants biologiquement actifs du gingembre (Zingiber officinale Roscoe) sont des médiateurs de l'activité antitumorale et contribuent aux propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, antimicrobiennes et antiémétiques du gingembre. Nous présentons ici un rapport sur les propriétés inhibitrices du[10]-gingerol contre le cancer du sein métastatique triple négatif (TNBC) in vitro et in vivo. Nous montrons que la concentration de [10]-gingerol induit la mort apoptotique des cellules tumorales chez la souris et dans les lignées cellulaires humaines du TNBC in vitro. De plus, le [10]-gingerol est bien toléré in vivo, induit une augmentation marquée de l'activation de la caspase-3 et inhibe la croissance de tumeurs orthotopiques dans un modèle de métastases spontanées du cancer du sein chez la souris. Il est important de noter que, à l'aide de tests de métastases spontanés et expérimentaux, nous montrons pour la première fois que le[10]-gingerol inhibe de façon significative les métastases à de multiples organes, y compris les poumons, les os et le cerveau. Il est remarquable de noter que l'inhibition de la métastase cérébrale a été observée même lorsque le traitement a débuté après l'ablation chirurgicale de la tumeur primaire. Ensemble, ces résultats indiquent que le [10]-gingerol peut être une thérapie complémentaire sûre et utile pour le traitement du cancer du sein métastatique et justifier un examen plus approfondi de son efficacité, seul ou en association avec des thérapies systémiques standard, dans les modèles précliniques de cancer du sein métastatique et chez les patientes."

"Le gingerol inhibe le cancer du sein et sa dissémination in vivo"

De plus le 6-shogaol présent dans le gingembre inhibe les cellules souches du cancer du sein (ref)

EN PRATIQUE

Voici comment préparer une infusion à base de gingembre bio :

A consommer en prévention et en thérapie complémentaire (après avis d'un professionnel de la santé)

Bonne Infusion !

Dr Julien Drouin

REFERENCES :

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly