Return to site

La racine Emotionnelle des maladies cardio-vasculaires et ce que vous pouvez faire en prEvention

· Relax,Amour,acupuncture

Par le Dr Julien Drouin

Bonjour,

Une récente étude Américaine évaluant les déterminants sociaux des maladies cardiovasculaires (MCV) a montré que les mauvaises conditions socio-économiques dans la petite enfance exposent les enfants à un risque accru de maladie cardiovasculaires à l'âge adulte. De plus en plus de preuves scientifiques montrent que l'élévation chronique de la charge allostatique (ou poids biologique du stress) secondaire à des niveaux élevés de stress ressentis dans la petite enfance peut déclencher des modifications précoces de les parois vasculaires (ou changements athérosclérotiques) chez ces enfants, indépendamment des autres comportements (alimentaires etc..). Des niveaux élevés de cortisol circulant ont été documentés dès l'âge de 4 ans chez des enfants ayant grandi dans des conditions très stressantes. L'élévation chronique du cortisol est associée à une libération accrue de protéines inflammatoires telles que l'interleukine-6, qui peut entraîner une fibrose et des cicatrices dans les parois vasculaires de la circulation artérielle, entraînant une augmentation de l'épaisseur de l’intima-média.

Une augmentation de l'épaisseur de l’intima-média de l'artère carotide a été observée chez des individus à faible statut socio-économique dès l'âge de 18 ans est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire tout au long de la vie adulte.

L'American Academy of Pediatrics a recommandé aux pédiatres et autres professionnels de la santé de dépister les évènements de vie stressants durant les premières années de vie et de prendre des mesures pour réduire la réactivité au stress et aider ainsi ces enfants à réduire leur risque de modification des parois vasculaires (athérosclérotiques) et d’augmentation des maladies cardiovasculaires tout au long de la vie.

Lorsqu’un enfant vit un événement stressant et que les émotions associées, comme la peur ou la colère, ne reçoivent pas d’attention, elle ne sont pas libérées. Cela revient à ajouter de l’eau (émotion) dans un verre. Si les situations stressantes se répètent dans l’enfance sans libération émotionnelle de l’eau est ajoutée et le verre pèse de plus en plus lourd. Ce poids à un impact biologique puisqu’il est source d’inflammation et de toutes ces conséquences (augmentation de l’épaisseur de la paroi artérielle).

"Le problème n’est pas le poids que tu portes, mais combien de temps tu le portes"

Comment réduire ce risque ? Simple. Il faut vider le verre.

1- Chez l’enfant : en libérant les émotions qu’il vient juste de ressentir (ou qu’il a ressentie dans un passé proche). C’est tout l’objet de Doudou Zen : des ours sur lesquels les points d’acupressure relaxants sont représentés avec des coeurs multicolore. Ils permettent aux enfants de libérer leurs émotions de manière ludique.

2- Chez l’adulte : en traitant les traumatismes de l’enfance grâce à cette technique de libération des peurs ou à l’EFT / Matrix reimprinting (consultations) ou autre technique de votre choix.

Prenons le cas de l’hypertension artérielle, facteur de risque de maladie cardio-vasculaire bien connu. De nombreux thérapeutes vous diront qu’après avoir traiter les “ mauvais souvenirs de l'enfance” l’hypertension artérielle de leurs patients peut se normaliser. Logique la réponse de stress (système nerveux sympathique) est désactivée par le libération émotionnelle et la réponse de relaxation activée (système nerveux parasympathique). D’ailleurs les bêta-bloquants, médicaments largement utilisé dans le traitement de l’hypertension artérielle bloquent la réponse de stress. Ils agissent sur le symptôme pas sur la racine.

Note : lorsque l’on parle de traumatisme psychologique de l’enfance on pense tout de suite aux guerres, accidents graves, catastrophes naturelles etc...c’est vrai. Mais il existe une autre forme de traumatisme psychologique “modéré”, qui passe souvent inaperçue : les moqueries, humiliations publiques à l’école, le fait d’être rabaissé, le fait de ne pas avoir son mot à dire etc...Eux aussi doivent être dépistés et traités pour prévenir efficacement le risque de maladie cardio-vasculaire à l’âge adulte.

Bonne libération !

Dr Julien Drouin

Psychothérapeute

Consultations : www.eftmarseille.com

Reference :

1- The Childhood Roots of Cardiovascular Disease Disparities.

Barr DA.

Department of Pediatrics, Stanford University School of Medicine, Stanford, CA. Electronic address: barr@stanford.edu.

Mayo Clin Proc. 2017 Sep;92(9):1415-1421. doi: 10.1016/j.mayocp.2017.06.013.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/28870356/

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly