Return to site

CONTACT PHYSIQUE, Ocytocine, HUMEUR et cicatrisation des plaies

· Amour,Relax

Les articles, vidéos sont publiés à titre purement informatif et ne peuvent être considérés comme des conseils médicaux personnalisés. Il est fortement recommandé au lecteur de consulter son médecin. Aucune des informations ou produits mentionnés ne sont destinées à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Bonjour,

Quel est le lien entre le contact physique maternel, l'humeur et la cicatrisation des plaie ? L'amour démontré et l'ocytocine.

"L'ocytocine est l'hormone de l’amour. Un câlin la déclenche, mais aussi le son de la voix aimée, une pensée amoureuse ou un simple regard. Projetée massivement dans l’organisme lors du premier rapport amoureux, l’ocytocine est également responsable des contractions pendant l’accouchement. C’est l’hormone du premier attachement, de la première empreinte, son taux augmente dans votre organisme lorsque vous vous sentez en confiance... Elle vous liera affectivement à votre partenaire comme vous l’avez été à votre mère" (Psychologie magazine)

Le contact mère-enfant joue un rôle critique dans le développement du cerveau et du comportement.

L'adversité dans la petite enfance, comme par exemple le stress de la séparation mère-enfant chez les rongeurs, entraîne une adaptation des systèmes de neurotransmission pouvant ensuite augmenter le risque de dépression plus tard dans la vie.

Dans une étude publié en Mars 2017, les auteurs montrent que l'injection d'ocytocine exerce des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

Les résultats de cette étude ont montré que la séparation mère-enfant a provoqué des comportements de type dépressif, et les analyses moléculaires ont révélé que la séparation maternelle est capable d'induire un dysfonctionnement mitochondriale et d'activer une réponse immunitaire-inflammatoire dans l'hippocampe des petites souris. Par contre l'injection d'ocytocine a diminué le comportement dépressif chez les souris séparées de leur mère en améliorant la fonction mitochondriale et en diminuant l'expression de gènes pro-inflammatoire et immunitaire dans l'hippocampe.

-Notions clés :

  • La séparation maternelle provoque des comportements de type dépressif
  • La séparation maternelle conduit à un dysfonctionnement mitochondriale et à une neuro-inflammation dans l'hippocampe.
  • L'ocytocine exerce un effet antidépresseur chez les souris séparées de leur mère
  • L'ocytocine module la fonction mitochondriale dans l'hippocampe des souris séparées de leur mère
  • L'ocytocine atténue la neuro-inflammation dans l'hippocampe des souris séparées de leur mère

Sans aller jusqu'à s'injecter de l'ocytocine il existe des moyens naturels pour augmenter son taux :

- Faire des hugs (calins) : "3 hugs a day keep the doctor away"

-Massages (ref)

- Chanter (ref)

- Faire l'amour

-Entendre des mots d'encouragement

-Rire

-Méditer, prier

-Exercice physique, yoga

-Guérir les carences affectives de l'enfance avec la psychologie energétique

L'ocytocine a non seulement une action positive sur le comportement mais aussi sur la guérison des plaies :

Des études chez l'animal ont montré que l'ocytocine et la vasopressine étaient impliquées dans le lien sociale, la réponses physiologique au stress et la guérison des plaies. Chez l'homme, les niveaux d'ocytocine endogène et de vasopressine covarient avec la perception de la qualité de la relation maritale (plus on se sent aimé plus le taux augmente) et la réponses physiologique au stress . Pour étudier la relation entre les comportements maritaux, le taux d'ocytocine, et de vasopressine et la guérison des plaies 37 couples ont été admis pour une visite de 24 heures dans une unité de recherche hospitalière. Après la création de petites plaies sur l'avant-bras, les couples ont participé à une tâche de soutien interactif. Le site des plaies ont été surveillés quotidiennement pour évaluer la vitesse de réparation de la plaie. Des échantillons de sang ont été prélevés pour analyser les taux d'ocytocine, de vasopressine et de cytokines.

Des niveaux les plus élevés d'ocytocine étaient associés à une communication plus positive au cours de la tâche de soutien interactif. De plus, les individus ayant les taux les plus élevés d'ocytocine cicatrisaient plus rapidement que les participants aux taux d'ocytocine inférieurs. Des niveaux plus élevés de vasopressine étaient liés à moins de communication négative et une plus grande production de TNF-α. De plus, les femmes ayant le plus de vasopressine ont cicatrisé leurs plaies plus rapidement que le reste de l'échantillon. Ces données confirment le rapport existant entre le taux d'ocytocine, de vasopressine et la qualité de communication des couples. Elles fournissent également la preuve de l'importance de leurs rôles dans la guérison des plaies (2).

Hugs !

Dr Julien Drouin

Reference

2-Jean-Philippe Gouin

Marital behavior, oxytocin, vasopressin, and wound healing

Psychoneuroendocrinology Aout 2010

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly