Return to site

se laver les mains...et les emotions !

En 1847, le taux de mortalité des femmes enceintes dans les cliniques obstétricales de Vienne était très élevé. La fièvre de la puerperal, une infection des organes reproducteurs féminins qui peut survenir après l'accouchement, était une cause fréquente de décès et considérée par les médecins comme presque impossible à prévenir. Après avoir étudié le problème, le médecin viennois Ignaz Semmelweis s'est rendu compte que les médecins et les étudiants en médecine passaient directement de la dissection des cadavres à l'examen des femmes qui venaient d'accoucher. Il a conclu qu'ils transportaient des "particules cadavériques" et leur a ordonné de se laver les mains avec une solution de chaux chlorée avant chaque examen. Presque immédiatement, le taux de mortalité est passé de 18 % à 1 %.

Vous pourriez imaginer qu'après cette percée médicale Semmelweis serait célébré et traité comme un héros. Mais vous auriez tort. Ses conclusions ont été largement ignorées, rejetées ou ridiculisées. Ce n'est qu'après sa mort que sa découverte a finalement été intégrée à la pratique médicale standard.

Cette histoire nous rappelle que les percées médicales ont longtemps été ignorées, rejetées et ridiculisées par l'orthodoxie médicale.

Comme les bactéries, les émotions réprimées ne se voient pas, encore moins à l'imagerie et sont ignorées, rejetées par l'orthodoxie médicale. Mais pas par ceux qui décident de les prendre en considération. Alors petit conseil supplémentaire (qui pourrait lui aussi faire chuter le taux de mortalité) : "Se laver aussi les émotions"

Le savons pour la peur est ici. Celui de la colère la.

Bon "lavage" !

Julien Drouin

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly